Hier können Sie die Auswahl einschränken.
Wählen Sie einfach die verschiedenen Kriterien aus.

eNews

X





Atlas
Domingo Milella, Uchisar, 2007, C-Print, 180 x 230 cm, ed. 5

Atlas

Olivier Cablat » Philippe Chancel » Ezio D'Agostino » Hannah Darabi » Aymeric Fouquez » Taiji Matsue » Domingo Milella » Josef Schulz » Eric Tabuchi »

Exhibition: – 10 Nov 2012

Galerie LWS Lucie Weill & Seligmann

79, rue Charlot
75006 Paris

+33 (0)1-43547195


www.galerielws.com

Tue-Sat 11-19 and by appointment

Atlas
Olivier Cablat, Atlas, inkjet print, 30 x 40 cm, ed. 2

This exhibition gathers nine contemporary photographers around landscape as a theme and a topic, our post-industrial societies in their infancy. Their common idea is to question our perception of landscape and to contribute to its renewal.

Landscape is a pattern linked to the story of the photographic medium since its origin. Its reference point in the contemporary chronology is, if any, the New Topographics exhibition of William Jenkins (1975) which announced a revival of the documentary kind by introducing artists such as Stephen Shore, Lewis Baltz, Bernd and Hilla Becher, Robert Adams…

The atlas proposed in 2012 sets new rules. These German, Italian, Iranian, French and Japanese artists presented by the LWS gallery are thought of as the new wave.

If usually the construction of an atlas is given to the archaeologist, the historian or the sociologist, this new generation of artists constructs the basis of another atlas.

Valentine Guillien, Sebastian Hau and Victor Secretan

Atlas
Josef Schulz, Blau #1, serie Sign out, 2009, C-Print, 100 x 131,2 cm, ed. 6

Cette exposition regroupe neuf photographes contemporains autour d’un thème, le paysage, et d’un sujet, nos sociétés post-industrielles balbutiantes. Ce qui les réunit est leur capacité à interroger notre perception du paysage et leur contribution au renouvellement du genre.

Le paysage est un motif lié à l’histoire du médium photographique depuis son origine, dont le point de référence dans la chronologie contemporaine, s’il en est un, est l’exposition « New Topographics » de William Jenkins (1975) qui annonçait un renouveau du genre documentaire en introduisant des artistes tels que Stephen Shore, Lewis Baltz, Bernd et Hilla Becher, Robert Adams…

L’atlas proposé en 2012 redistribue les cartes. Ces d’artistes – allemands, italiens, iraniens, français, japonais – présentés par la galerie LWS font figure de nouvelle vague. Sans trahir l’héritage des New Topographics – approche typologique, importance des signes visuels, sérialité, demeurant des éléments constitutifs du langage photographique documentant le passage à une ère post-industrielle – les artistes observent et enregistrent le monde au travers du filtre de la couleur, de manière frontale ou vu de haut, sans jamais perdre le détail du geste qui dépasse la beauté de la forme.

Si généralement c'est à l’archéologue, à l’historien, au sociologue dont revient la constitution scientifique d’un atlas, avec ces écritures documentaires et photographiques, une nouvelle génération d’artistes compose avec son temps les planches d’un autre atlas.

Valentine Guillien, Sebastian Hau et Victor Secretan

Atlas
Philippe Chancel, Emirates project, 2007-2011, inkjet print, 75 x 55 cm, ed. 5